The Reading Club #4 : Les lectures de mes Vacances

, , No Comments
Comme je vous le disais dans l'article Souvenirs de Vacances, j'ai beaucoup lu pendant ses vacances et en calculant par curiosité, j'ai quand même englouti plus de 2000 pages en deux semaines, et j'en suis plutôt ravie d'avoir pu me goinfrer de lectures :)



Au total j'avais emporté 7 livres hors guides touristiques : Six Ans Déjà d'Harlan Coben, Treize Jours de Valentina Giambianco, La Lionne de Katherine Scholes, La Fêlure de Francis S. Fitzgerald, Le charme dicret de l'Intestion de Giulia Enders, Le cercle des littéraire des Amateurs d'Epluchure de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows,et Wild de Cheryl Strayed. Les titres soulignés sont ceux que j'ai lu en entier, les autres je les ai tous commencés et je ne les ai pas (encore) terminés.



Six Ans Déjà d'Harlan Coben

Un bon Harlan Coben comme on les aime, une personne disparue, un personnage qui la recherche, mais personne ne le reconnaît et ne se souvient de son existence. Pourtant pour lui tout a existé, et il va comprendre qu'en retrouvant celle qu'il a perdu, il retrouvera en même toute la vérité. Et comme d'habitude Coben a l'art de vous emmener ou vous ne vous attendez pas, avant d'amorcer un dernier rebondissement, comme un bis donné à lire son lecteur. Un vrai plaisir à savourer bien frais sur la plage ou sous les arbres.






Treize Jours de Valentina Giambianco

C'est un polar bien épais que m'a prêté une amie et dès le départ, on entrevoit une façon inhabituelle de traiter l'histoire. On suit des personnages, différents, puis qui se retrouvent lié autour d'un crime abjecte qui les atteint tous. Un policier, un tueur à gages invisible qui cherche lui aussi la vérité, un avocat trop lisse et respectable pour être vrai, des policiers qui font bien leur travail, et puis s'entrecoupe le dialogue au présent d'une personne inconnue, le tueur, un criminel sans scrupule et psychopathe. Le tout avec l'ombre planante d'un ancien élèvement qui a vu un enfant tué. Tout cela tourner de façon cinématographique, un découpage minutieux de scène, d'aperçu générale et de découverte des personnages et de leur histoire complexe individuelle. C'était un bon polar, bien ficelé, l'auteur qui vient du cinéma à bien travailler son sujet. Mais quand même je le trouve un peu long. Voir un peu trop long. Il aurait fallu peut-être aller plus loin et en faire une série. Peut-être pas un roman.


La Lionne de Katherine Scholes

Ce livre m'a dépaysé. Au sens propre du terme. Mon beau-père m'a prêté ce livre alors que je ne savais encore quoi lire à l'époque, et j'ai eu un peu de mal à m'y mettre. L'histoire se passe en Afrique, en Tanzanie précisément où la savane et le désert domine, habritant des animaux sauvages et des villages de brousse. On est tout de suite plongé aux côtés d'une femme, britannique venu vivre en Afrique seule avec sa fille, et qui s'est efforcé jusque là de se faire africaine et d'aider les gens qu'elle pouvait. Et puis elle est mordu par un serpent et sa petite fille se retrouve seule. Une scientifique venu elle sur les lieux de la mort de sa mère, scientifique elle aussi qui était venu travailler sur un virus et qui en était morte 20 ans plus tôt. Et qui va voir sa vie bouleverser par la rupture des repères et des idées qu'elle s'était savamment construites. Un livre à lire, plein d'humanité et de belles personnes, dans des paysages qu'on a envie d'aller découvrir à notre tour. Après je dis avoir eu du mal à m'y mettre, car je pense que je suis depuis longtemps et aussi par mes études plongés dans une littérature essentiellement européenne et américaines. Comme pour le personnage, mes repères de lecture sont bouleversés, les lieux et les façons de vivre m'étaient étrangères et ça m'a un peu perturbé. Et comme elle, je me suis finalement laissée charmer.

Le charme discret de l'Intestion de Giulia Enders

J'ai eu envie de lire ce livre après avoir lu un article dans Glamour, qui nous parlait de son auteur Giulia Enders, jeune doctorante en médecine qui après un événement dans sa vie, a voulu s'intéresser plus largement et dédié son mémoire à l'Intestin. Plutôt tabou ou sujet à humour ou à moquerie, le système digestif est comme elle le dit, « un organe mal aimé »,le sous-titre. Et puis la vidéo d'Ina de la chaîne YouTube Solange Te Parle (je ne retrouve plus la bonne vidéo sorry) a fini de me faire dire qu'il fallait que je le lise.
Le libraire du coin ne l'avait pas, et à la veille des vacances j'ai donc couru à la Fnac pour le trouver, en me le faisant indiquer au rayon médical et santé. Ah Ok ! Et bien il faut lire ce livre. Que j'avoue je n'ai pas encore terminé car c'est quand même beaucoup d'informations d'ordre physiologiques, et on a besoin d'une petite pause. Mais c'est très bien fait, lisible par tous et fait pour tous, avec aux moments sensibles aux termes très médicaux, des illustrations pour me digérer et faciliter la compréhension. Et on réalise véritablement que le corps qu'on oublie souvent de dorloter et un superhéro qui vous fait vivre et qui fonctionne parfois indépendamment même de votre cerveau, comme justement l'Intestin. Hein, quoi ? Vous trouverez la réponse dans le livre, je vous le recommande vivement.Je vous ferai un edit quand je l'aurai terminé pour vous dire si mon avis se maintient;)

Wild de Cheryl Strayed

J'avais d'abord entendu parler de ce livre quand Reese Witherspoon avec sa société de production a décidé d'adapter le récit d'aventure de Cheryl Strayed, sur son parcours de 1600km au traver du Pacific Trail, du Sud de la Californie au nord de l'Etat de Washington. Perdue dans sa vie, dans sa tête, dans ses émotions fraîchement divorcée et ancienne junkie, elle n'arrive pas à faire le deuil de sa mère, morte du cancer 5 ans plus tôt et qui hante sa vie et l'empêche d'avancer. Elle entreprend alors ce parcours et nous raconte tout ce parcours, sa genèse, ses douleurs, ses bonheurs, et au travers des pages la progression de Cheryl vers la libération et l'apaisement. J'ai beaucoup aimé ce livre, on ne peut qu'être admirable face à une femme qui a tout perdu et décide de reprendre sa vie en main, à sa façon, par le bon bout. J'ai très envie de voir le film maintenant, (cocorico réalisé par un français).


Le cercle des littéraire des Amateurs d'Epluchure de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Celui-ci non plus je ne l'ai pas encore terminé, mais j'avais très envie de vous en parler car c'est pour l'instant une belle surprise. Faisant partie des best-sellers des têtes de gondole de tout point culture, je me suis dit qu'il devait il yavoir tout de même une raison. C'est en réalité un roman épistolaire, et c'est agréable de pouvoir se projeter de façon différente. Echange premièrement léger, on se pique de curiosité par un échange entre une chroniqueuse de Londres et des habitants d'un curieux cercle littéraire de l'île anglo-normande de Guernesey. Et au détour de lettres bien anglaises et d'un humour so british délicieux, l'auteur nous en apprend plus sur la vie pendant la deuxième guerre mondiale sur cette île conservée si près de nous et qui nous est pourtant si peu connue.
Pour l'instant ça me plaît beaucoup et je rédigerai un petit édit pour vous dire l'avis final !


Et vous qu'avez-vous lu cet été ? Que conseillez-vous pour la rentrée ?


Belle journée à toutes !

♫ Youth - Daughter ♫



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire