Jukebox #1

, , No Comments
La musique est un des arts que j'aime le plus, avec bien sûr une manière toute personnelle de l'écouter! J'écoute disons de tout, (ça nous avance bien tiens !) ( et pis ça veut rien dire...) disons que ce qui m'attire dans une chanson, si elle m'émeut, me fait bouger, me fait chanter, va plus être la source de mon intérêt que son genre musicale. C'est comme ça que je me retrouve avec des playlists mêlant les Beatles à IAM en passant par Niagara ou John Legend. En même y'a pas de mal on le fait tous hein ?! :)

J'ai donc envie de vous parler aujourd'hui un auteur-compositeur-interprète français (merci bien pour la carte de visite), Julien Doré. Alors comme j'aime à le dire, pour le coup c'est une vision de l'esprit selon chacun. Certains aiment, d'autres le classe dans chanteur-à-midinettes-aux-cheveux-longs, les uns dans la chanson française, d'autres encore dans ah-oui-moi-lolita-la-nouvelle-star-ouais-je-vois. Moi j'ai vraiment eu une douce lubie pour cette article ces derniers temps, et si j'ai réfléchi ces dernières années.

Double Album LØVE - Studio Album et Album Piano Solo


Après donc un passage remarqué à La Nouvelle Star, ce dinosaure de la télé-réalité (ah ah genre), Julien doré s'est lancé avec son groupe, qu'il connaît depuis l'adolescence, dans des albums de qualité, Ersatz, Bichon et Kiss Me Forever, à la fois exubérant avec Les Limites, (pas ma préférée), romantique avec Les Bords de Mer, énergique avec Kiss Me Forever. Et vint alors le dernier en date en studio album, LØVE. Prononcé « louve », en fait ça veut dire Lion (bizarre ce truchement de langue danoise pour nous. (en fait que pour moi ptête héhé)).

Au travers de figures-de-style-dont-je-ne-me-souviens-plus-bravo-les-études-de-lettres, disons au travers de tournures de phrases imagées et savoureuses, il nous raconte des voyages imaginaires dans des villes lointaines. Avec pour moi un registre d'images et de plans inspirées et échappées du romantisme XIXe, on succombe délicatement à des textes bien écrits mise en musique sur des rythmes pop et envoûtants, et par une voix volontairement plongée dans les graves. Julien Doré avoue avoir choisi ce registre vocal pour illustrer qu'il n'y a pas besoin d'effets vocales ou de départs dans les aiguës, (alors qu'on sait bien qu'il sait bien le faire) pour faire transpirer les émotions cette fois autour de graves profonds et touchants.

Mes préférées sur l'album serait (clique sur le titre pour l'écouter):
- Paris-Seychelles, qui est pour moi la madeleine de Proust me ramenant sur les routes de Corse où je l'écoutais en vacances,
- On attendra l'hiver: une chanson entraînante et triste, on s'imagine parfaitement un auteur du XIXe torturé au fond de son grenier repensant aux souvenirs d'un autre temps et de son ancienne amoureuse(j'avoue ces chansons c'est pas la grosse poilade, mais paraît que les chansons tristes c'est bon pour la santé),
-Platini, où j'aime beaucoup cette façon de rendre hommage à une idole pour lui au travers d'une chanson groovy, amusante, avec un cœur d'enfant qui sublime l'idée d'un chœur de supporters, avec des paroles drôles (et répétitives j'avoue),
- London je vous aime, une autre chanson-souvenir ( j'en ai pas mal comme ça, un de mes modes d'écoute), qui me ramène dans les rues de Londres avec le chéri lors de nos weekends,
- Apache, celle-là j'avoue j'ai pas tout compris mais bon je la trouve quand même ultra-émouvante, merci bien sûr au délicieux duo voix-piano mais aussi au texte onirique.

Voilà, c'est dit, vous l'aurez compris je suis pas du tout partiale quand à ce jeune homme. Et je rajouterai et en plus il est un peu sexy, dans le genre cheveux-longs-tatouage.

Ceci n'est que mon avis, et je conçois toutes les manières précédemment citées de considérer le copain Juju, mais essayez, entendez et jugez ( avant de vous laisser berner;-)).


Et vous, un artiste sur lequel vous fixez ces temps-ci ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire