The Reading Club #14 Mes dernières lectures

, , No Comments
Bonjour Vous ! La saison ô combien attendue du cocooning est arrivée, avec les feuilles dorées qui volent dans le vent, les premiers grands froids qui font frissonner et les tasses de thé bien chaud qui se succèdent. Très bonne occasion de lire me direz-vous, et pourtant je n'ai lu que trois livres depuis la dernière édition du Reading Club, d'où le délai de parution de cette nouvelle édition ! Mais aussi parce qu'au menu, on a encore un gros ouvrage faisant plutôt partie des classiques, un roman policier qui ne m'a pas emballé et un livre good feeling bien mené !




Rebecca, Daphné Du Maurier

 Ce que dit la 4e de couverture 
" Un manoir majestueux: Manderley. Un an après sa mort, le charme obscur de l'ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide, de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir?"

 Mon avis 
Il y avait quelque temps que j'entendais parler de cette auteure du début du XXème siècle, sans trop savoir son genre d'écriture ni son style. Et bien on peut que la découverte fut intrigante. Rebecca prend forme dans les années 30 et la grande réussite de l'écriture de Daphné du Maurier et de parvenir à imprégner le lecteur de l'ambiance qu'elle souhaite distiller au fil des pages. J'ai eu des difficultés à rentrer dans le livre, car justement je ressentais au fil des pages d'abord la vulnérabilité de la jeune Mme de Winter, sa naïveté et son questionnement, puis ensuite  la tension et le poids de l'ombre de Rebecca, l'épouse disparue. Et quand son cadavre refait surface, l'auteure parvient ensuite à nous emmener dans l'évolution du personnage principale, narratrice du roman. Un beau tour de force dans la noirceur. J'ai donc apprécié au sens premier les qualités d'écriture et la force de l'oeuvre, mais je ne peux pas dire que ce roman m'est vraiment plu.
Le roman a été adapté deux ans par sa parution par l'immense Alfred Hitchcock. J'ai bien envie de voir comment le grand réalisateur britannique est parvenu à rendre l'essence du livre, et s'il me plaira plus que le livre!

*

Tout pour plaire, Chester Himes

 Ce que dit la 4e de couverture 
"C'est à la lance à incendie que "Doux Prophète", le thaumaturge noir,baptise ses adeptes rassemblés dans une rue de Harlem. La fanfare joue quelques cantiques sur un rythme de rock and roll, et les fidèles assaillent alors le saint homme. Alberta, la cuisinière, lui fait bénir une bouteille d'eau et, après en avoir bu une bonne goulée, s'effondre raide morte. panique, bousculade, enquête. Mais "doux prophète" a plus d'un tour dans son sac..."

 Mon avis 
Ce roman est affiché en première de couverture comme polar culte de la littérature américaine, et c'est le dernier que j'ai reçu pour clôturer mon abonnement à Livre-moi(s) ( très bonne idée de service qui a malheureusement tiré sa révérence). Encore une fois et à mon grand regret, ce ne fut pas une franche réussite car je ne suis pas parvenue à le terminer. J'ai fait un effort, j'ai insisté dans ma lecture, pour essayer de trouver de quoi me pousser à le terminer. Et ça n'est pas venu. Certes on suit les investigations de deux flics gravitant autour de de meurtres, de vols et de prêches quasi-sectaires, mais en réalité le sujet est avant tout la révélation du monde de Harlem, sa violence et ses obscurs magouilles, dans la misère et la noirceur de ce quartier emblématique de New York. Je l'ai vite compris, mais le fait que l'intrigue se joue au détriment de la trame de fond qu'on veut mettre en valeur m'a choqué et m'a empêché d'adhérer. 

*

Beignets de Tomates Vertes, Fannie Flag

 Ce que dit la 4e de couverture 
" Au sud de l'Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d'une voie ferrée,... Ninny, fringante octogénaire, se souvient et raconte à Evelyn, une femme au foyer à l'existence monotone, les incroyables histoires de la petite ville de Whistle Stop. Grâce à l'adorable vieille dame, Evelyn, qui vit très mal l'approche de la cinquantaine, va peu à peu s'affirmer et reprendre goût à la vie."

 Mon avis 
Je vous avais déjà parlé de Fannie Flagg dans ma 10ème édition du Reading Club après ma lecture d'une autre de ses œuvres, La dernière réunion des Filles de la Station Service. Encore une fois j'ai passé un bon moment de lecture!
Fannie Flagg a le don de mêler les souvenirs de plusieurs époques et les points de vue de différents personnages, sans jamais nous perdre ou perdre notre attention, et toujours avec légèreté mais qualité. J'ai apprécié cette fois encore voir la Grande Histoire au travers des destins des histoires des personnages présentés, et notamment la famille Threadgoode. Son écriture est suffisamment descriptive pour nous donner des points de repère mais jamais trop, nous permettant de faire travailler notre imagination et de nous propulser plus facilement dans les rues de Whistle Stop, dans sa gare et surtout dans son café. 
On peut tout à fait le classé dans les romans good feeling, où les histoires du passé permettent d'avancer dans le présent pour Evelyn, mais sans esquiver les côtés sombres de l'histoire. J'ai peut-être été plus touché par La dernière réunion des filles de la Station Service, mais j'ai passé un agréable moment avec Ninny et ses souvenirs. N'hésitez pas si le genre vous en dit :)

**

Et vous, quelles sont vos dernières lectures ? Des livres vous ont-ils chavirer ou au contraire déplus ?

Très belle semaine à vous :)





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire