The Reading Club #9 Les dernières livres lus

, , 2 comments
J'ai essayé, je vous promets. Un sur trois c'est déjà ça. Mais encore une fois le reading club du mois est encore composé majoritairement par des polars, sorry! (ou pas, #polaraddict #jesuisaddictmaisjemesoigne). Très bon bilan cette fois, trois oeuvres différentes et qui m'ont conquises. Allez, suivez le guide!






Le Chuchoteur, Donato Carrisi

 Ce que dit la 4e de couverture  
" Cinq petites filles ont disparu Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis le début de l'enquête, le criminologue Goran Gavila et son équipe ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre les oriente vers un assassin différent. Lorsqu'ils découvrent un sixième bras, appartenant à une victime inconnue, ils appellent en renfort Mila Vasquez, experte en affaire d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire... Un époustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels."

 Mon avis  
J'ai découvert ce roman par le biais du blog Mango&Salt où Victoria nous en donnait un bilan dithyrambique. Je l'ai noté, et au hasard de mes recherches de nouvelles lectures, j'ai décidé de sauter le pas. Grand bien m'en a pris, même si je le concède, l'atmosphère de ce livre est vraiment très noire ( je pense que vous aviez deviné avec le résumé). Cette fois on ne suit pas un policier de métier, mais un criminologue consultant qui a su obtenir le respect des inspecteurs avec lesquels il est amené à travailler. Qui lui-même n'a pas une vie facile comme on le découvre au fil des pages. L'auteur lui adjoint un maillon extérieur, présenté comme experte en affaire d'enlèvement, à juste titre. Mais qui en a fait une spécialité d'instinct, et qui a du mal avec le travail en équipe. Sous laquelle on sent un lourd passé, et des mystères que l'auteur nous dévoile au fur et à mesure. 
Le premier pari réussi de l'auteur est de ne pas ancrer son roman dans un contexte géographique. Aux Etats-Unis, en France, en Italie, en Allemagne, on ne saurait dire où l'histoire se passe. Il parvient tellement bien à rendre une atmosphère sans y appuyer une nécessaire description des lieux, ce qui permet aussi de ne pas forcément y associer de circonstances et se concentrer vraiment sur l'histoire. Ce qui permet aussi de réussir un deuxième pari, nous concentrer sur ce sur quoi il veut poser notre attention. Pour encore mieux nous surprendre ! J'ai beaucoup aimé la manière qu'à l'auteur de composer ses personnages et nous les rendre tantôt sympathiques, tantôt empathiques, pour mieux brouiller les pistes. Très bon roman que j'ai aimé lire. Même si je ne saurai recommander aux âmes sensibles que d'y penser à deux fois avant de tourner les premières pages. Car une autre qualité de l'auteur, qui met un peu mal à l'aise, c'est la capacité de l'auteur à aller loin dans l'atroce et la psychopathie. 


*


Si j'ai bonne mémoire, Anne Icart

 Ce que dit la 4e de couverture 
"Violette, digne fille de la joyeuse et féminine tribu Balaguère, décide de revenir s'installer à Toulouse. Avec fils et mari. Quitter Paris, retrouver ses racines, sa grand-mère, sa mère, ses tantes adorées. Raviver le sens familial du burlesque, les souvenirs, les rires. Les peines, les obstacles, les blessures, les silences et les absences aussi. Et il va lui falloir faire preuve de ruse et de malice pour soutirer à ces femmes qu'elle aime l'information essentielle à son bonheur: son nom, et donc celui de son père..."

 Mon avis  
J'ai reçu ce roman dans l'édition du mois de mon abonnement Livre(s)-moi, et après un dernier livre auquel je n'ai pas accroché ( je vous en parle qu'en j'ai fini, pas tout de suite quoi!) Ma libraire m'a donc proposé ce roman, et ce fut une très belle découverte à laquelle je n'aurai encore une fois pas pensé où vers lequel je serais allée. C'est vraiment ce qui me plaît dans cette abonnement! 
Cette fois j'ai eu le plaisir de découvrir un roman familial, écrite de façon enlevée et légère, et pourtant avec la très belle capacité de nous croquer des personnages attachants, reconnaissables et pour lesquels on a tantôt de la sympathie, tantôt de la compassion. Avec simplicité d'écriture et poésie dans la narration, Anne Icart a pour moi réussi à nous faire ressentir les odeurs, les couleurs, les atmosphères  dans lesquels nous traversons avec les personnages. Ils pourraient être de notre famille ou de nos amis, et on prend plaisir avec eux et on s'inquiète d'eux. La très belle réussite de l'auteur est également de faire dialoguer les personnages et de les faire s'exprimer sous un format différent et lisible, sans dialogues purement écrits avec tirets et parenthèses. En se glissant derrière les lèvres du personnages, dans ses pensées. Je trouve ce roman très réussi et c'est le genre de livres que je suis ravies de découvrir en sortant de mes polars, joyeux et léger mais aussi profond, le genre qui me done envie d'en connaître d'autres!
Justement, cette oeuvre fait suite au première roman de l'auteur, Ce que je peux te dire d'elles, que j'ai très envie de d'attaquer!


*


Temps Glaciaires, Fred Vargas

 Ce que dit la 4e de couverture 
" Le printemps s'annonça par un triolet de suicides. Une même signature laisse près des victimes, un étrange symbole en forme de guillotine. Pour le commissaire Adamsberg et ses adjoints Danglard et Retancourt, c'est le début d'une enquête débridée qui les conduira des arcanes d'une étrange société, férue des écrits de Robespierre, aux terres lointaines et embrumées d'Islande."

 Mon avis 
ENFIN! Enfin,enfin enfin! Les nouvelles histoires du Commissaire d'Adamsberg sont sortis en poche, et je suis déjà frustrée qu'il n'y est pas encore de nouveau titre. Je vous ai déjà parlé ici de ma grande passion pour les romans de Fred Vargas, pour lesquels je ne suis qu'amour. Si je les aime tant, c'est parce  que Fred Vargas a le don inimitable et ravissant d'allier le roman policier, l'historique et la poésie de personnages aux traits précis et atypiques. Cette fois encore je me suis régalée à suivre Jean-Baptiste Adamsberg dans les campagnes françaises, dans les étages du commissariat et sur les terres abruptes et enneigées de l'Islande. Ces intuitions comme une piqûre qui n'a pas fini d'être gratté, ces policiers aux étranges caractéristiques mais si bien croqués, ces meurtres finement cherchés et un dénouement toujours étonnant et amené avec doigtée. Un paragraphe avis plus court que les autres car l'évidence est là, je me suis à nouveau régalée et je ne peux que vivement vous le recommander!



Et vous, quelles sont vos dernières lectures ? Quels livres vous font envie?

Très belle semaine à vous :) 




2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé "Le Chuchoteur" et sa suite "L'écorchée". Par contre, je n'ai jamais eu l'occasion de lire Fred Vargas mais j'aimerais beaucoup découvrir cet auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien comme tu as pu le comprendre j'en suis fan et ne peux que vivement te le recommandais! Peut-être pourrais-tu commencer par Sous les Vents de Neptune, il me semble mon préféré et qui est pour moi l'un des plus réussis. J'ai noté L'écorchée sur ma reading list, il y a des chances pour qu'il rejoigne ma PAL de l'été :) Très bonne fin de journée :)

      Supprimer